Deux ans de question prioritaire de constitutionnalité

en matière civile

Le Droit en mouvement n°2

Centre de Recherche et d'Analyse juridiques

Sous la direction de Virginie LARRIBAU-TERNEYRE

Cet ouvrage a été réalisé à partir d’un colloque organisé à l’Université de Pau et des pays de l’Adour le 20 janvier 2012. Ce colloque avait pour objectif de faire le bilan des deux premières années d’application de la loi du 10 décembre 2009 qui a introduit en droit français un nouvel instrument essentiel : la Question prioritaire de constitutionnalité. Ce nouveau mécanisme permet à tout justiciable, au cours d’une action en justice le concernant, de soumettre au Conseil constitutionnel l’appréciation de la conformité aux droits et obligations garantis par la Constitution d’un texte qui sert de fondement à sa demande en justice, et qui est donc déjà promulgué et entré en vigueur, y compris depuis des centaines d’années (comme le Code civil).
Cette réforme a d’ores et déjà beaucoup d’importance dans le champ du droit civil. Dès l’entrée en vigueur de la loi, le 1er mars 2010, les QPC se sont multipliéesen droit des personnes et de la famille, droit des biens, des contrats et de la responsabilité et les réponses sont souvent importantes, au-delà du satisfecit décerné la plupart du temps au législateur ou de la décision d’inconstitutionnalité, parfois. Le Conseil constitutionnel s’est ainsi prononcé très rapidement sur l’interdiction du mariage homosexuel (jugée non contraire à la Constitution), sur la question de la réparation du préjudice de l’enfant né handicapé à la suite d’une erreur de diagnostic ou encore sur l’impossibilité de réaliser un test d’empreintes génétiques après le décès de la personne, ou sur la protection du droit de propriété pour ne citer que quelques exemples emblématiques.
La thématique dans laquelle s’inscrit cette publication, celle de la mise en œuvre par le juge constitutionnel des droits fondamentaux des personnes garantis par la Constitution s’inscrit directement dans l’axe prioritaire de recherche du CRAJ, laboratoire qui porte cet ouvrage : celui de la justice, du juge et de la jurisprudence au regard des droits fondamentaux de la personne.





Responsable technique/administratif
Brigitte CUPERTINO

contact@presses-univ-pau.fr
Tél. : 05 59 40 79 15

PUPPA
Institut Claude Laugénie
Domaine universitaire
Avenue du Doyen Poplawski
64000 PAU


Règlement par chèque ou virement bancaire (Téléchargez notre RIB).

Si vous souhaitez avoir des informations complémentaires Vous pouvez consulter les Conditions Générales de Vente complètes ou nous contacter par e-mail ou téléphone.


Pour des achats en lots vous pouvez bénéficier d’une remise des frais de transport.

Merci dans ce cas de nous contacter par e-mail à l'adresse suivante : contact@presses-univ-pau.fr